Tome 2 Chroniques Diplomatiques

BANDE_DESSINE

7/22/20231 min read

Chapitre I : un conseil de cabinet

Il était une fois, un lion en cage. Blessé à la patte, il était contraint au repos. Mais comme un lion ne meurt jamais, mais dore, il continuait d’être invité à la table du pouvoir.

C’est ainsi qu’il rencontra successivement le moustique, la fourmi, le coq, l’hienne, le lièvre et la tortue !.

Cocorico cocorico

Didascalie : le coq chante, le jour paraît.

Acte I : la conversation avec le moustique. Lion édenté. Le lion entendant le chant du coq, se réveilla,

Scène 1 -Le lion : que faitez-vous ici, dans la geole qui me sert de case ?

-Scène 2 Le moustique : je viens vous défier.

Didascalies : Aussitôt, le moustique entra dans la narine du lion. Le lion se mît à se tordre pour respirer.

Acte II – La conversation avec la fourmi.

Scène 1 – Que vous arrive-t-il mon beau lion ?

Scène 2 – Je viens d’être attaqué par le moustique.

Scène 3 – Et moi, dit la fourmi, je vais vous attaquer en entrant dans votre oreille. Défendez-vous donc. N’êtes-vous pas le roi de la forêt ?

Scène 4 – Je suis peut-être auréolé des attributs de la royauté. Mais, il y a longtemps, j’ai perdu ma couronne. Voilà ce qui fait de moi, un lion blessé.

Sa surdité et son amnésie lui ayant cloué au sol.

Acte III : cocorico, cocorico.

Scène 1 - Le coq au lion au parc : Le jour s’est levé. Avez-vous oublié mon roi, que la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt ?

Scène 2 : le lion endormi, sans se lever rugit comme pour conjurer le sort de son inertie devant l’implacable réalité de la fin de son règne.

Didascalies : aussitôt dit, le coq s’envola.

La suite dans l'œuvre originale ... abonnez vous et faites nous un mail sur la page contact.